Ligne B : bientôt la fin du suspens ?

 

Le dossier de la ligne B fera bientôt sa rentrée. Après une accalmie estivale, les élus de Tours Métropole se réuniront en commission générale ce samedi pour travailler sur ce projet ambitieux. Il n’y sera pas seulement question d’un axe supplémentaire, nous devrions découvrir une véritable vision de long terme pensant la mobilité urbaine de demain.

Au centre de toutes les attentions depuis le début de l’année, le sujet de la ligne B devrait enfin connaître des évolutions significatives. Les études entreprises par l’intercommunalité ont récemment abouti à leur terme. Il est aujourd’hui temps d’en tirer les conclusions et de les présenter aux élus. Ce sera chose faîte samedi prochain à l’occasion d’une commission spéciale de Tours Métropole.

La ligne B…

Les grandes lignes de la seconde ligne ne font aujourd’hui guère de mystère. Elle devrait relier les 2 principaux hôpitaux de l’agglomération, Bretonneau et Trousseau, en utilisant un tronc commun avec le tracé existant. Les dissensions se portent essentiellement sur les variantes envisagées.

Faut-il se rendre jusqu’à La Riche ? La municipalité a déjà signifié à plusieurs reprises sont vif intérêt, notamment en avril en publiant un voeu du Conseil municipal pour le passage du tramway sur son territoire. La question mérite d’être étudiée tout en gardant en tête le coût moyen du prolongement d’un kilomètre (25 millions d’euros). La commune a plusieurs arguments en sa faveur : la création de l’éco-quartier Plessis-Botanique, la possibilité d’une connexion intermodale au niveau du périphérique…

Des interrogations sont également soulevées dans le centre de Tours. Le passage par les anciennes casernes Beaumont-Cheauveau, bientôt réaménagées en zone de vie, semble acté. La façon de les relier depuis la place de la Liberté ne fait cependant pas l’unanimité. Le passage par le boulevard Béranger (trajet de 2,5 kilomètres) est une hypothèse, mais de tels travaux risqueraient de mettre en danger les arbres qui font la réputation du lieu. Le boulevard Jean Royer est une possibilité crédible, une révision du plan de circulation local serait toutefois nécessaire. Il s’agirait de l’option la moins coûteuse (1,3 kilomètre). Le quartier des Tanneurs est une troisième proposition. Le tramway desservirait ainsi un site universitaire majeur et le quartier des Halles. Le temps de parcours serait par contre considérablement augmenté pour les voyageurs.

Sur le tronçon sud, une seule question se pose : le quartier des Fontaines doit-il être écarté ? La ligne réaliserait un détour de 1,7 kilomètre, mais s’inscrirait dans la dynamique, initiée en 2013, qui consiste à désenclaver les quartiers prioritaires.

Consultez de manière interactive ces différentes suggestions :

… et les suivantes ?

La ligne B ne serait qu’une première pierre à l’édifice. L’objectif de la Métropole est audacieux : rattraper le retard pris dans les politiques de transport de ces dernières décennies. A l’horizon 2040, au moins 2 lignes supplémentaires viendraient renforcer le réseau. Saint-Pierre-des-Corps, dans l’attente du tramway depuis déjà 20 ans, se verrait enfin raccordé. La méthode privilégiée aujourd’hui tranche avec ce qui a été entendu par le passé. Frédéric Augis, vice-président délégué aux transports de Tours Métropole, abandonnerait l’avenue Jean Bonnin déjà calibrée pour un transport ferré au profit de la rue Edouard Vaillant et du point Zéro situé sous l’autoroute A10, un espace à requalifier.

Des réflexions similaires seraient également engagées du côté de Saint-Cyr-sur-Loire. Le tram emprunterait alors le boulevard Charles de Gaulle, un axe qui mériterait lui aussi d’être repensé…

Toutes ces questions encore en suspens devraient avoir leurs réponses dès samedi, nous aurons l’occasion d’y revenir très prochainement. Pour rester au fait des dernières actualités, rendez-vous sur Twitter et Facebook !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *