Ligne B : la concertation publique bientôt lancée

 

A partir du 18 avril, les citoyens des 22 communes de la Métropole vont pouvoir s’informer et s’exprimer au sujet de la deuxième ligne de tram.

Après plusieurs mois d’attente, le projet de la deuxième ligne de tramway s’apprête à franchir une nouvelle étape. La Métropole vient d’officialiser les dates de la concertation publique. Elle se tiendra pendant 1 mois et demi, du 18 avril au 8 juin 2018.

Comment cela va-t-il se dérouler ?

Ce processus démocratique va permettre aux habitants des 22 communes de la Métropole de venir s’informer dans leur mairie ou à l’hôtel métropolitain sur la future ligne B aux heures d’ouverture habituelles. « C’est un projet à près de 300 millions d’euros et nous devons faire une concertation publique. […] Plusieurs options seront toujours sur la table à ce moment-là pour que les gens se prononcent » a déclaré le maire de Tours, Christophe Bouchet.

Pour cela, plusieurs panneaux accompagnés d’une maquette explicative et d’un dossier de concertation seront librement consultables. Il sera ensuite possible de faire part de ses éventuelles remarques ou suggestions dans un registre spécialement mis à disposition.

Rappelons qu’en septembre dernier les élus métropolitains ont validé un premier fuseau. Il desservira les 2 hôpitaux (Bretonneau et Trousseau) dans une trame plus ambitieuse qui relierait le Prieuré de Saint-Cosme (La Riche) au quartier de la Papoterie de Chambray-lès-Tours. Cependant, de nombreuses questions restent encore en suspens. La desserte du centre-ville de Tours via le boulevard Jean Royer ou le boulevard Béranger fait notamment couler beaucoup d’encre.

Une consultation encadrée

La Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a désigné Monsieur Laurent Joseph comme garant de cette consultation. Il sera en charge de veiller au respect du droit d’expression des citoyens. A terme, le bilan sera rendu public. Nous connaîtrons alors les différentes mesures retenues par Tours Métropole avant de s’engager dans les études techniques. Une fois cette nouvelle étape achevée, une enquête publique se tiendra dans le but d’obtenir la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) indispensable au bon déroulement des travaux.

Le groupe de travail de la ville de Tours

En parallèle, les équipes de la ville de Tours oeuvrent elles aussi sur cette seconde ligne. Un groupe de travail composé de 5 élus (Mesdames Schalk-Petitot, Ngo Ngii et Messieurs Massot, Lebreton, Chollet) étudie les différentes variables envisagées sur le territoire municipal (les 2 boulevards, quartier des casernes…). Ils feront bientôt part de leurs observations au maire de Tours. Il les transmettra ensuite à la Métropole avant l’été.

  • 30
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *